Axe 1 : édition 1 > Document






Samuel Argall (vers 1572 - vers 1626)

Samuel Argall, militaire anglais, arrive en 1609 à Jamestown, en Virginie, Nouvelle-Angleterre. Jamestown est alors une colonie de la Virginia Company of London, à laquelle le roi d'Angleterre Jacques Ier a cédé les droits d'exploitation commerciale au Nouveau Monde, d'abord entre le 36e et le 41e parallèle, puis sur toute l'étendue nord-américaine.

À l'été 1613, le capitaine Argall est chargé par le gouverneur de la colonie virginienne, sir Thomas Dale, de faire appliquer les droits commerciaux de l'Angleterre sur tout son territoire, ce qui inclut les colonies françaises établies plus au nord. Argall et ses troupes détruisent donc l'établissement naissant de l'Île des Monts-Déserts, aujourd'hui dans le Maine américain et fondé par les pères Biard et Massé, les restes de l'habitation de l'Île Sainte-Croix, ainsi que celle de Port-Royal.

Trouvé désert, la capture de Port-Royal ne fut pas difficile : Charles de Biencourt et ses troupes étaient en effet partis au ravitaillement avec les Amérindiens et ne sont revenus que pour trouver leurs fortifications détruites. Charles de Biencourt ainsi que quelques-uns de ses hommes décident, même si le reste de la colonie est rapatriée en France par Poutrincourt, de demeurer en Acadie après l'attaque d'Argall.