Axe 1 : édition 1 > Document






Jacques Cartier (1491 - 1557)

Jacques Cartier, un navigateur originaire de Saint-Malo en Bretagne, obtient en 1534 une commission du roi de France François 1er. Il est chargé, en plus de trouver un passage vers l'Orient, d'explorer « certaines ysles et pays où l'on dit qu'il se doibt trouver grant quantité d'or et autres riches choses ». Pendant cette traversée, il prend possession du territoire au nom du roi de France et, surtout, rencontre des Amérindiens iroquois venus faire la pêche dans la région de la baie des Chaleurs. Il scellera d'ailleurs une alliance avec eux, ramenant même en France les deux fils du chef iroquois Donnacona, qui lui serviront de guide lors de sa prochaine traversée.

Cartier reçoit en effet une deuxième commission du roi, le 30 octobre 1534, qui lui permet de poursuivre ses découvertes. Cette deuxième expédition reste la plus célèbre : à bord de la Grande Hermine, suivi de la Petite Hermine et de l'Émérillon, Cartier découvre, pour la France, le fleuve Saint-Laurent, visite une seconde fois le chef Donnacona et pousse jusqu'à Hochelaga (l'actuel Montréal).

Cartier retournera une troisième fois au Canada, cette fois sous le commandement du sieur de Roberval. Arrivé avant lui, il a le temps de poursuivre ses explorations et de renouer avec les Amérindiens. Suite à un séjour moins fructueux qu'il ne l'aurait espéré, il revient en France en 1542, sans avoir trouvé de passage vers l'Asie et ayant constaté que l'or et les diamants dont lui avait parlé Donnaconna n'étaient en fait que des métaux et des pierres bien ordinaires.