Axe 1 : édition 3 > Document






Joseph Leblanc dit Le Maigre (1697-1772)

Riche fermier de Grand-Pré et ardent patriote français, Joseph Leblanc, dit Le Maigre, collabore avec François Du Pont Duvivier lors de l’attaque menée contre Annapolis Royal en 1744. Il est considéré comme l’un des seuls Acadiens à avoir participé activement à cette tentative de reconquérir l’Acadie. Ses tâches comprenaient essentiellement le ravitaillement des troupes et le transport des missives entre Duvivier et Louisbourg.

C’est principalement pour ces motifs qu’il est arrêté par les autorités britanniques. En 1745, il est à nouveau capturé, mais cette fois-ci, pour avoir participé à une expédition française menée par Paul Marin de La Malque. Même s’il est arrêté et enfermé, il réussit à s’échapper, et, en 1746, il offre au duc d’Anville de s’occuper du ravitaillement de ses troupes. Suite à l’échec de l’attaque d’Anville, Joseph Leblanc s’enfuit à Beaubassin. Dès lors, il restera toujours en territoire français.

En 1749, lorsque l’île Royale est restituée à la France, il s’y installe et y demeure jusqu’à la chute définitive de Louibourg en 1758. Puis, il émigre à St-Pierre et Miquelon. Joseph Leblanc décide finalement de retourner en France au milieu des années 1760, à Belle-Ile en Mer, où il rejoint de nombreux Acadiens exilés.