Axe 1 : édition 3 > Document






Prudent Robichaud (vers 1669-1756)

Né à Port-Royal de parents français, Prudent Robichaud choisit de prêter le serment d’allégeance à l’Angleterre en 1695. Cette assermentation lui permet d’obtenir en 1727, par l’entremise du lieutenant gouverneur anglais Lawrence Armstrong , le poste de juge de paix à Annapolis Royal. En 1733, Lawrence lui confie aussi le mandat de recueillir les redevances dues à la reine dans la région.

Malgré les fonctions qu’il a occupées dans l’administration anglaise pendant plus de trente ans et en dépit de son âge avancé (il a plus de 86 ans), il fait partie des Acadiens forcés à s’embarquer sur le Pembroke en 1755 et qui sont expédiés vers la Caroline du Nord. Cependant, en cours de route, les déportés acadiens prennent le contrôle du bateau et se rendent plutôt à la rivière Saint-Jean, en territoire français. À l’été suivant, une bonne partie des trente-deux familles qui ont accosté à la rivière Saint-Jean décident de quitter en direction de Québec. Robichaud fait partie de ceux-ci. Toutefois, il ne verra jamais Québec : il rend l’âme durant le voyage.