page



ALLÉGIR
- 26 -
ALLONGEABLE

marchait à vide». Ceci fait croire que l'expression à lège n'était pas courante à Paris de son temps.
   On trouve lège dans l'ancienne langue et aussi allègement.
   C'est, à n'en pas douter, un terme marin désignant à l'origine une embarcation vide, touée par un vaisseau. Dans son édition de 1835, l'Académie épelle le mot par un accent aigu sur l[e] é; dans son édition de 1878, elle lui donne un accent grave. Nous mettons un accent grave: allège.
   Le radical de ce mot? Vous avez le choix entre allevare, allegium, ad levis, allegro, alleviare et une lourde racine germanique d'où les anglais ont tiré le mot light, léger.

   ALLÉGIR. Nous donnons à allégir le sens que l'Académie donna à alléger. Allégir, à l'Académie, est un terme d'arts et métiers.
   Il est assez malaisé de dire comment le mot se prononçait dans l'ancienne langue. On trouve alléger, mais on trouve aussi allégier et allégir: «Allégie-moi mes maus et mes doulers». (COUCI); «Porraoient-ils carquier (charger) autres por eus allégier?». (BEAUM, XXV, 16); «Ma grande douleur semble allégie». (Rapporté par E. Huguet); «Pouez (pouvez) brièvement tous mes maux alégir.» ([Le Livre des] 100 ballades, réponse).

   ALLENTIR. Ralentir: «Et le rois Ysorez de néant ne s'alante». (Orson de Beauvais, v. 1627); «Le péché véniel allentit nos oeuvres». (FRANÇOIS DE SALES, Sermons).

   ALLER. Ce verbe a quelques acceptions, ici, que je ne lui trouve pas à l'Académie. Par exemple, la locution allant à dire signifie qui laisse entendre: «Il s'est servi de mots allant à dire que j'avais triché».
   Alexandre Dumas (Le Vicomte de Bragelonne) écrit: «Il s'en va vers sept heures.» Nous retrancherions vers et dirions: «Il s'en va sept heures».
   Nous disons aussi, tel qu'on le trouve rapporté par M. Marius Barbeau dans ses anecdotes recueillies dans la Gaspésie [Anecdotes populaires du Canada, Journal of American Folklore, vol. 33, no 129, 1920]: «À partir de l'église aller jusqu'au clocher de la croix...». Aller est, ici, une sorte d'adverbe renforçant ou, comme nous disons, renforcissant jusque.
   S'en aller: Il s'en va des poumons, il est poitrinaire; il s'en va midi, il arrive midi; Elle s'en va sur ses vingt ans, elle aura vingt ans bientôt. L'Académie admet cette manière.
   S'en aller avait un emploi beaucoup plus fréquent au XVIe siècle qu'il n'a aujourd'hui.
   Nous disons avec Molière ([L']École des femmes, V. I): «Le jour s'en va paraître» et avec Malherbe; «Mes aujourd'hui que mes années / Vers leur fin s'en vont terminées; avec P. Corneille: «Il s'en va nuit»; avec Patru, Plaidoyer XVI: «Lorsque le temps de ma prison s'en allait fini»; avec Brantôme: «M. D'Anguin promettait qu'un jour il serait grand capitaine, comme il s'en alloit l'estre»; avec Racan: «Bussy, notre printemps s'en va presque fini».
   Cette manière de dire est très douce et porte au recueillement.
   Aller aux portes, c'est mendier.

   ALLIEURS. (Voir ailleurs).

   ALLOCHON. Alluchon. Allochon est dans Cotgrave. «De grandes pointes de glaces pendaient aux alochons». (SAND, François le Champi); «J'aimerais mieux casser tous les alochons de mon moulin qu'un doigt à ce monsieur». (Idem, Le Meunier d'Angibault).

   ALLONGE. Allongement, extension: J'ai fait une allonge de vingt pieds à ma grange.

   ALLONGEABLE. Qu'on peut allonger.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.