page



GÂGNER
- 228 -
GALIPOTE

gaagnes trésors et revenus». (CHRISTINE DE PISAN, [Livre des faits et bonnes moeurs du roi] Charles V); «Dont li drapperie et li gaagne dou mestier commencha moult à affaiblir». (FROISSART, Chroniques).
   [Elie ou Vie de] S[aint] Gilles donne guaain comme synonyme de terre de labour. Ceci pourrait peut-être jeter quelque lumière sur l'origine du mot regain, terme agricole. En tout cas, gâgne est essentiellement un terme agreste: «Gaagner, c'était faire paître; gaagnage, le pâturage; le gaigneux, le cultivateur, et le gain (gaïn) la récolte». (BRÉAL, Essai de sémantique, p. 129).

   GÂGNER. Se prononce gangner.
   Se dit absolument pour gagner de l'argent: Je vais aux États-Unis pour gangner; «Il s'en aloit en terre des Sarrasins pour gaangnier». (La Fille du comte de Pontieu, XIIIe s.); «Chaque nouveau ban de soldats normands était escorté d'un nouveau ban de clercs tonsurés, qui venaient en Angleterre pour gaaingner, comme on disait alors». (THIERRY, [Histoire de la] conquête de l'Angleterre [par les Normands, de ses causes et de ses suites jusqu'à nos jours, en Angleterre, en Écosse, en Irlande et sur le continent], vol. I, p. 358).
   Une personne malade en gâgne (devrait s'écrire en un seul mot engagne) lorsqu'elle prend du mieux.
   La Bruyère dit, et nous disons comme lui: «Ils gâgnent le dessus» pour: Ils prennent le dessus. C'est le sens maritime de gâgner le dessus du vent.

   GAIC. Gaïac. Bois très dur, dont on fait les poulies.

   GAILLARD, C'est le nom que l'on donne le plus souvent à un boeuf de robe blanche. Le même terme s'entend en Berri. Ceci montre comme le sens des mots apportés de France s'est conservé en Amérique.
   GAJURE. [Gageure]. Dans quelques localités l'on entend gageure et dans d'autres, gajure.

   GALAIRE. «La galaire est une espèce de petit échaffaud que l'on fait à terre, sur le bord de la grave». (DENYS, vol. II, p. 107); «Des galaires porter les molues sur des vigneaux; des vigneaux sur la grave; de la grave, tous les soirs, les mettre en petites piles; des petites pilles en faire de grandes». (Idem, p. 220).

   GALANCE. Balançoire, escarpolette.
   La balançoire, devenue galance en Acadie, consistait originairement en une longue pièce de bois à bascule, c.-à-d., dont le milieu s'appuyait sur un tronçon d'arbre, et sur les extrémités de laquelle les enfants se balançaient. Il peut se faire que ce mot ait une origine maritime: galancine.

   GALANCER (Se). Se balancer dans une balançoire; se bercer dans une chaise à roulettes.

   GALAPIAT ou GALOPIAT. Vaurien, vagabond.

   GALE. Au figuré, personne désagréable et dangereuse: Je ne veux pas la recevoir dans ma maison; c'est une gale.

   GALFATAGE. Calfatage. L'on entend l'un et l'autre mot, selon les localités.

   GALFETER, GALFEUTRER, GALFEUTER. Calfater, Calfeutrer: «Ou j'ai le sens mal galefreté». (RABELAIS, Gargantua).
   On trouve calfeter dans Denys.

   GALIPOTE. Courir la galipote, c'est courir les lieux suspects la nuit; courir la prétentaine.
   En Saintonge, la galipote, c'est le guilledou.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.