page



GALOCHES
- 229 -
GAMBARDER

   Lescarbot donne au mot à peu près le sens que l'on trouve à l'Académie. En Berri, pantoufle à semelles de bois.

   GALOCHES. Voici la définition qu'en donne l'Académie: «Espèce de chaussure de cuir que l'on porte pardessus les souliers... Se dit aussi d'une chaussure dont le dessus est de cuir, et la semelle de bois»; «Galoches: high wooden Pattens or clogs, etc.» (COTGRAVE); «Galoche... made all of a piece, without any latchet or tye of leather and worne by the poor clowne in winter». (Idem); «Galoches, chaussure qu'on ferrait pour la faire résister plus longtemps aux crottes de Paris». (LE DUCHAT, Commentateur de Rabelais).
   Aucune de ces définitions ne s'applique tout à fait à la galoche acadienne, dans laquelle il n'entre pas de bois, ni de ferrement. Notre galoche ne se porte pas non plus pardessus les souliers.
   C'est plutôt une grosse pantoufle faite avec un vieux soulier dont l'arrière, sauf la semelle, a été enlevé et dans laquelle on entre, littéralement, de plein pied.
   Ces chaussures — la semelle en était originairement de bois — nous viennent de nos ancêtres gaulois, de qui les légionnaires romains les empruntèrent, ce qui fit que la langue de Tacite s'enrichît d'un mot nouveau, galicae calones.

   GALOCHER. Des souliers galochent quand ils sont trop grands et ne s'ajustent pas au pied.

   GALOPER. Pourchasser: Galoper les filles, c'est les suivre, les courser, comme l'on dit à l'Île-du-Prince-Édouard; Galoper un orignal, le suivre à la piste, en raquettes, l'hiver; «L'orignal, il faut le galoper, c'est le mot du pays, pendant deux ou trois jours, dans le bois». (DIÈREVILLE, p. 71).
   On galope les canards, en canot, et aussi les personnes: Il m'a galopé.
   C'est de galoper, pris dans ce sens, que vient le mot galopin. On trouve le mot avec à peu près le sens que nous lui donnons dans le Mystère du Vieil Testament.

   GALOPEUX. Qui court les chemins; aussi: un galopeux de filles.

   GALVAUDER. Pourchasser sans merci: galvauder les canards dans la baie, les orignaux dans les bois; Mon chien a galvaudé tous les animaux d'alentour de ma maison. Se dit aussi pour courir la prétentaine.
   L'Académie donne à ce mot le sens de maltraiter quelqu'un de paroles.

   GALVAUDEUX. Qui galvaude; coureur, vagabond.

   GAMACHE. Espèce de savate grossière. Le vieux français connaissait le mot et la chose. Aujourd'hui en France, la signification du mot varie quelque peu selon les départments. Mais c'est toujours, en somme, une sorte de vieille chaussure, de guêtre ou de pantoufle, se mettant seule ou pardessus les sabots. Celle à sous-pied s'appelle chabiron ou clopette, en Anjou. Ailleurs, gamache se dit d'une variété de pommes; ailleurs encore, c'est une fauvette à tête noire.
   On sait le rôle que joue Gamache dans Don Quichotte. Le nom est devenu un sobriquet, en Acadie, et se dit d'un homme de peu de considération, plutôt ridicule.
   Quant au radical du mot, on en a trouvé trois ou quatre. Le moins invraisemblable semble être l'espagnol guadmachi, sorte de cuir de Gadame, ville de Tripoli. Diez le fait venir de gamba, jambe, mot de la basse latinité.

   GAMBARDER. Gambader.
   Le radical du mot est jambe, dont nous avons fait jambreteux. Le terme doit nous venir de France.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.