page



K

   K. La consonne k, d'origine germanique, ne faisait pas à l'origine partie de l'alphabet français quoiqu'on trouve kyrielle dans le Roman de Renart.
   Nous n'avons de particulier, parmi les mots (assez rares dans la langue
française) commençant par un k, que kermesse auquel nous donnons le sens de bazar d'église. Le mot avait originairement et garde encore, à l'Académie, un sens un peu différent.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.