page



RACCOURCI
- 381 -
RAGUERNER

   RACCOURCI. Les Canadiens disent en raccourci et nous en droiture, en parlant d'une sentier de travers et plus court.
   Nous disons aussi une accourcie.

   RACCROC. (Le c sonne). Deuxième journée des noces. Le premier jour, le repas se donne chez les parents de l'épousée, où l'on danse et se réjouit. C'est la noce, à proprement parler. Le second, chez les parents du marié, c'est le raccroc. Le raccroc est ce que les Berrichons appellent le retour des noces et les Picards, le rebond. Au Poitou, il y a le chou, la troisième journée des noces, d'après G. Sand.
   Raccroc et rebond appartiennent à la vieille langue.

   RAC[C]UEIL. Accueil, réception, hospitalité: Ils m'ont fait bon raccueil. Nous disons aussi accueil.

   RÂCHE. Rêche, âpre, rude au toucher: Un chat a la langue râche. Ce mot paraît venir de l'allemand rüsh, âpre.

   RÂCHEUX. Le même sens que râche. Âpre au toucher, comme une langue de chat.
   On dit aussi: avoir la peau râcheuse.
   En vieux français, râcheux avait le sens de galeux, teigneux.

   RÂCLER. Ramasser des râclures au râteau; ramasser des râclures de foin. Se dit aussi au sens ordinaire.

   RÂCLURES. Ce qui reste de foin ou de grain dans un champ fauché après que le plus gros a été enlevé. Ce qui tombe d'un voyage de foin quand on le peigne au râteau. On dit râtelures en France.
   L'Académie donne le mot, mais avec un sens légèrement différent.

   RACONTAR. Bavardage. On dit racontage en France, mais ni l'un ni l'autre mot n'est à l'Académie.
   RACOQUILLER. Recoquiller. Se racoquiller, c'est se recroqueviller: Les feuilles en séchant se racoquillent.
   C'est toujours la question de a se substituant à e devant la liquide r.
   Parmi les jeux qu'il énumère, Rabelais donne requoquillette.

   RADOUER. Radouber. Ce terme est descendu à terre et nos gens emploient quelquefois pour réparer, remettre en état.
   Radouer a été formé pour l'oreille sur radou et radouber, pour les yeux, sur radoub.

   RAFALER. Venter par rafales.

   RAFLE. Loterie. Nous avons peut-être pris le mot de l'anglais, mais les Anglais nous le doivent originairement. En vieux français, rafle était un terme de jeu de hasard. Un coup, où chacun des dés amenait le même point, était une rafle qui faisait gagner la partie.

   RAFLÉE. Coup heureux, gain inattendu, comme gagner une rafle (voir ce mot): faire une raflée.

   RAFLER. Mettre à la loterie. De l'anglais to raffle. Il peut se faire aussi que le mot nous vienne de France.

   RAGNASER. Murmurer entre ses dents, chuchoter, marmonner.
   On dit ragnasser en Berri.

   RAGOTONS. Rogotons; restes de viande.

   RAGOUILLER. Patauger dans la boue. On ragouille dans la soupe quand on l'agite.
   Du linge ragouillé, c'est aux Îles-Madeleine du linge mal rincé.

   RAGRIPPER (Se). S'agripper de nouveau; se raccrocher.

   RAGUERNER. Glaner toute espèce de fruits.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.