page



RÂSE
- 386 -
RAVAGES

   RÂSE. Pourrait s'écrire râze. Radoire: planchette avec laquelle on râse une mesure de grain. Râsière en Normandie.
   «Rez, rade, en parlant d'un boisseau de blé. Autrefois, on vendait rez ou rasé, le boisseau de blé, orge, seigle et méteil. Le boisseau d'avoine se vendait demi-rez, demi-comble, c'est-à-dire qu'après l'avoir comblé, le vendeur partageait en deux, en suivant le plan vertical, le cône superposé, au moyen de la radoire». (VERRIER [et ONILLON], Gloss[aire des patois et des parlers] de l'Anjou).

   RÂSER. Venir tout prêt de: Il l'a râsé (comme à l'Académie); J'ai râsé y rester; j'ai failli y rester.
   Râser une mesure de froment, c'est enlever au moyen d'une planchette — râse, radoire, râsière — le grain qui dépasse en hauteur les bords de la mesure: râser un boisseau de blé, d'avoine.
   Vendre à mesure râsée se dit en France comme en Acadie.
   «Mesure râsée: Close, near or hard measure». (COTGRAVE).
   Marot donne à râser le sens de retrancher, enlever, ôter.
   Ce mot a aussi en Acadie le sens qu'on lui connaît à l'Académie.

   RASOUER. (Prononcé rasoué). Rasoir: «L'espée fut pesante et tranchante comme un rasouer». (ARRAS, [Roman de] Mélusine).

   RASSELER. Faire regarnir d'acier un outil, une hache, un soc.
   Le mot se dit au centre de la France, mais nous le tenons probablement de l'anglais.

   RASSEMELER. Ressemeler; mettre de nouvelles semelles à une chaussure.
   La vieille langue avait racesmer pour réparer: «Ci racesma toute la glise». (Rapporté par La Curne [de Sainte-Palaye]).
   RASSEYER. Essayer de nouveau: «Et puis lui oste et puis rassaie / Comme li siet bien robe de saye». (Roman de la Rose).

   RASSIRE. Rasseoir.

   RASSIS. Apaisé, assagi, raisonnable: Il est plus rassis depuis qu'il a été au collège.
   Du pain rassis, c'est du pain qui n'est plus frais, mais qui n'est pas encore dur, en condition pour être mangé.

   RASURE. Surface râsée. On trouve le mot avec ce sens dans la Chirurgie de Mondeville.

   RATEAU DE L'ÉCHINE. Colonne vertébrale.

   RATOUREUX. Expression canadienne qui commence à franchir la frontière et qui se dit d'une personne qui biaise, qui dissimule, qui ruse.

   RATTE. Subst. masc. Radeau, train de bois flotté. De l'anglais raft. On trouve rada dans Du Cange et aussi dans Bassompierre. Les Romains avaient ratellus, diminutif de ratis, radeau:    «Mox reficit rates / Quassas, indocilis pauperiem pati». (HORACE, [Ode - Carmina], «Ode I», I).
   L'industrie du bois flotté, des rafts était inconnue, ou à peu près, des Acadiens durant le régime français.

   RATTELER. Atteler de nouveau.

   RAUGMENTER. Fréquentatif de augmenter; augmenter encore: le prix de la farine a raugmenté: ré-augmenté.
   Le mot s'emploie au centre de la France.

   RAVAGER. Par extension, maltraiter, maganer.

   RAVAGES. Pour les chasseurs, traces de passage que laisse un fauve ou tout autre gros gibier des bois: un ravage d'orignal.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.