page



FRANÇAIS (— DE FRANCE)
- 469 -
GRIS

pour à la hâte, provisoirement, tant bien que mal, à la grosse.

   FRANÇAIS (— DE FRANCE). Français né en France. Nous disons un français de France, par opposition à un français du Canada ou de l'Acadie.

   FRIPPE (TOMBER SUR LA —). Voir tomber.

   FUR ET À MESURE (À —). Au fur et à mesure. C'est le ad forum et ad mensuram des Latins. Le ad latin donne régulièrement, en français, à plutôt que au.

   GAGNER (EN —). Prendre du mieux, en parlant d'un malade: Il n'est pas encore rétabli, mais il en gagne. S'écrirait mieux en un seul mot: engagner. Cela éviterait toute confusion avec gagner de l'argent.

   GAGNER (— SON AVOINE). Travailler assez pour sa nourriture: Je le garderai bien, mais il faudra qu'il gagne son avoine.

   GARDER (— UN CHIEN DE SA CHIENNE). Se promettre de prendre sa revanche. Nous disons sa revenge.

   GÂTE (ÇA NE — PAS). Ça ne fait rien. Il lui en a trop donné, mais ça ne gâte pas.

   GÂTER (— DE L'EAU). Uriner.

   GOÛT (PRENDRE LE — DE LA TINETTE). Voir prendre.

   GRAIN (AVOIR UN —). Être un peu détraqué. Locution maritime.

   GRAND (EN —). Loc. maritime, transportée à terre: Il est bête en grand; Il s'est fait saler en grand. Les marins disent: Larguer en grand pour lâcher tout.

   GRAND (TIRER DU —). Voir tirer.
   GRANDEUR (PARLER À LA —). Voir parler.

   GRAS (— DE JAMBE). Mollet.

   GRICHE-POIL. À rebrousse-poil, à contre-poil. Griche semble se rattacher à grief, qui a fait grièche, pie-grièche. Nous disons: Se regricher pour se rebiffer.
   En langue romane, grie, grièche, griez, signifient fâcheux, incommode. Les substantifs grièche, grief, griet s'y emploient pour peine tourment, et les verbes griester (gricheter) griefter, pour incommoder, fâcher, tourmenter. Le bas-breton a griez dans le même sens.
   Les autorités ne tombent pas d'accord ni sur la manière de prononcer ces mots ni sur leur étymologie. Il peut se faire que ce soit tout simplement une onomatopée. En tout cas, griche se dit en Acadie, en imitation du bruit que fait une chose traitée à rebrousse-poil. Nous disons: ça fait griche-griche.

   GRIFFE (ARRIVER SUR UNE —). Voir arriver.

   GRILLER (EN —). Désirer ardemment: Il en grille d'y aller; Il fait semblant de ne pas vouloir et il en grille. L'Académie donne griller dans ce sens, mais omet le en. Ici, la particule en accompagne toujours le verbe. En griller une, sous-entendu cigarette, est une locution française qui commence à se répandre en Acadie.

   GRIS. Grec se disait gris et grieu dans l'ancienne langue. Les Grecs de ce temps-là étaient, pour les boissons enivrantes, les Polonais d'aujourd'hui. On avait même imaginé saint Gris pour en faire le dieu des ivrognes. Le dicton remonte plus haut. Les Latins disaient graecari pour faire la noce, se soûler. C'est possiblement de là que vient l'expression être gris pour ivre.




Source : POIRIER, Pascal. Le Glossaire acadien, édition critique établie par Pierre M. Gérin, Moncton, Éditions d'Acadie; Moncton, Centre d'études acadiennes, 1993, 500 p.