page



 
Un Cri de Ralliement

Aux Acadiens des Provinces Maritimes, de la Province
de Québec, des États de la Nouvelle-Angleterre
et de la Louisiane




Le Congrès National qui vient d'avoir lieu à Church Point, N.É., a été le plus beau de tous nos congrès et en sera aussi, sans doute, le plus fructueux en heureux résultats pour notre peuple.

Le pèlerinage à la Grand-Prée, qui en a été le couronnement, a soulevé un enthousiasme extraordinaire dans le coeur de tous ceux qui y ont pris part. Cet enthousiasme s'est répandu par toute l'Acadie comme une traînée de feu sacré, et voilà pourquoi tous les esprits sont en ce moment tournés vers la Grand-Prée et son Église-Souvenir. Aussi, aujourd'hui, ce pèlerinage est-il le sujet de toutes les conversations.

Le mouvement qui, en cette occasion, a été mis sur pied, de construire une église-souvenir qui sera un fac-simile de l'église de St-Charles de 1755, rendue célèbre et chère à nos coeurs par la déportation, rencontre de toutes parts une appréciation chaleureuse.

Le comité de l'église-souvenir à la Grand-Prée, entièrement confiant dans le succès de l'entreprise, est déjà ardemment à l'oeuvre, dans l'organisation de sa campagne pour le prélèvement des fonds nécessaires pour ériger ce monument national.

Chez les individus, on dit, que du choc des idées jaillit la lumière. Par déduction, et avec autant de raison, on pourrait dire, n'est-ce pas, en parlant des peuples, que du choc des faits et gestes des races surgissent de grands et glorieux événements.

C'est pourquoi, depuis le pèlerinage à la Grand-Prée, le mouvement national, dont le but est d'ériger l'église-souvenir, inauguré il y a quelques mois, a reçu d'un bout à l'autre de l'Acadie et même dans la province de Québec où, plus que jamais, nous en avons





Source : GAUDET, Placide. Le Grand Dérangement : Sur qui retombe la responsabilité de l'Expulsion des Acadiens, Ottawa, Ottawa Printing, 1922, 84 p.