page



  LE GRAND DÉRANGEMENT 39
Dans les remarques ci-dessus je me suis borné, selon votre désir, simplement à interpréter les deux lettres que vous m'avez soumises.

Comme vous le savez, il existe d'autres documents qui ont une portée considérable sur le sujet.

Quant à savoir, premièrement si le gouvernement britannique aurait dû laisser au gouverneur Lawrence une si grande discrétion, et deuxièmement si le gouverneur, dans ses procédés, a employé cette discrétion, ce sont deux points sur lesquels je n'ai rien à dire aujourd'hui.

Tout à vous,

JOHN S. EWART."

Montréal, le 21 juin 1920.

"A.G. DOUGHTY, Ecr., C.M.G., LL.D.,

Archives du Dominion, Ottawa.

Cher Dr DOUGHTY,

En relisant votre lettre, je reste un peu dans l'incertitude de savoir si, par votre question, on peut inférer de la lettre de sir Thomas Robinson qu'il (Robinson) approuvait l'expulsion des Acadiens, ou que Lawrence l'approuvait.

Voici ce que vous dites: "Quelques écrivains ont prétendu que cette lettre - la lettre de Robinson du 13 août 1744 - est une approbation de l'expulsion par Lawrence."

En autant qu'il s'agit du lieutenant-gouverneur Lawrence, il ne peut pas y avoir de doute qu'il voulait et qu'il avait autorisé l'expulsion, bien qu'il me soit très difficile de comprendre cette attitude, vu les termes de la capitulation de Beauséjour qui stipulaient que les Acadiens seraient pardonnés d'avoir pris les armes pour les Français parce qu'ils y avaient été forcés sous peine de mort.

Si votre lettre a pour but de savoir si la dépêche de sir Thomas Robinson est une approbation de l'expulsion, je trouve dans sa lettre que bien qu'il ne fût pas disposé à désavouer les mesures prises par le lieutenant-gouverneur pour ce que ce dernier considérait nécessaire pour la sécurité immédiate et indispensable du gouvernement, il espérait qu'il ne serait pas nécessaire d'expulser de la péninsule un nombre considérable d'habitants français, tout au plus il n'aurait désapprouvé l'expulsion de ceux





Source : GAUDET, Placide. Le Grand Dérangement : Sur qui retombe la responsabilité de l'Expulsion des Acadiens, Ottawa, Ottawa Printing, 1922, 84 p.