page



  LE GRAND DÉRANGEMENT 13
Les vaisseaux employés au transport des déportés étant nolisés au mois, je vous prie de les retenir le moins longtemps possible et de remplir les certificats indiquant la durée de leur engagement conformément à la formule ci-incluse.

Je suis, monsieur

Votre très humble et très obéissant serviteur,

CHAS. LAWRENCE." 17

Quiconque n'a pas fait une étude approfondie des documents relatifs à la période du Grand Dérangement, pourra accepter comme véridiques les données que renferment cette dépêche. C'est une pièce habilement rédigée qui vise à prouver que le refus des Acadiens à prêter un serment d'allégeance absolu a forcé LAWRENCE de les expulser.

Il est difficile d'entasser plus de mensonges qu'il y en a dans ce document, et dire que les autorités britanniques à Whitehall les ont pris au sérieux et y ont ajouté foi, cela paraît incroyable; et pourtant, c'est la pure vérité, comme on pourra s'en convaincre plus loin lorsqu'il s'agira de la promotion de LAWRENCE au poste de capitaine général et gouverneur en chef de la Nouvelle-Écosse.

D'après sa rédaction, cette lettre-circulaire nous porterait à croire que LAWRENCE avait reçu des ordres du roi George "pour soumettre les habitants français de cette colonie aux volontés de Sa Majesté et du gouvernement ou de les contraindre à quitter le pays." Plus loin, LAWRENCE ajoute: "Malgré leur mauvaise conduite par le passé, Sa Majesté a daigné me permettre d'accorder son pardon à tous ceux qui voudraient rentrer dans le devoir."

En faisant cette assertion LAWRENCE ment effrontément, ou bien il a reçu instruction de chasser les Acadiens si ceux-ci refusent de prêter le serment absolu qu'on exige d'eux.

On sait que le 1er août 1754, LAWRENCE proposait aux LORDS commissaires du Commerce et des Colonies "de laisser partir les Acadiens" s'ils refusaient de prêter le serment d'allégeance absolu; on sait de plus que le 29 octobre de la même année, les LORDS commissaires du Commerce et des Colonies répondirent à LAWRENCE qu'ils ne voulaient pas prendre sur eux la responsabilité d'une telle démarche, mais qu'ils allaient soumettre au roi la partie de sa lettre relative à cette question. Ont-ils réellement soumis au roi cette partie de la lettre de LAWRENCE? Si oui, quelle fut la réponse de


(17) Journal of Colonel John Winslow et Généalogie acadienne avec documents, par Placide Gaudet.




Source : GAUDET, Placide. Le Grand Dérangement : Sur qui retombe la responsabilité de l'Expulsion des Acadiens, Ottawa, Ottawa Printing, 1922, 84 p.